mardi 16 septembre 2014

La ferme Tauzin

C’est dans la petite ferme de Bidaou à Audignon en Chalosse, qu’Arnaud Tauzin a grandit et a repris le flambeau familial, se focalisant sur l’élevage de volaille.


Mon grand-père paternel était le premier à se spécialiser dans l’élevage de volaille, un des premiers à participer au label rouge. 


a_la_ferme_1 Arnaud Tauzin, producteur


Un savoir ancestral qui se transmet de générations en générations et qui remonte à la fin du 19ème siècle ; les hommes travaillant la vigne, le blé et le maïs, tandis que les femmes veillaient sur la basse cour. Mais c’est à partir de 1954 que Joseph, son grand-père, développe l’élevage de poulet fermier en construisant une « poussinière ». Impliqué dans la préservation du terroir, il fait donc partie des premiers paysans landais qui se réunissent pour défendre l’élevage traditionnel du poulet cou ni jaune. Une action qui aboutira au premier label rouge de France en 1965. Les années passent et se sont finalement André (le père d’Arnaud) et son frère Alain qui poursuivent le travail de la ferme.


Bien qu’ayant baigné dans cet univers et attaché au terroir, Arnaud Tauzin ne se destinait pas à reprendre l’affaire. Il a passé six ans dans le consulting, six autres en tant que commercial. Mais c’est en 2008 qu’il eu un déclic.


J’ai eu envi de me mettre à mon compte et de vendre un produit qui me tenait à cœur et que je connaissais le mieux: la volaille. 


Il a poursuivit sa démarche en montant sur Paris faire le tour des boucheries artisanales, telle que Le Coq Saint-Honoré, pour y vendre ses volailles. Un pari qui a payé !


Vingt-cinq ans plus tard, c’est la même passion qui nous anime : l’envie et la fierté de préserver un goût, de maintenir nos modes d’élevage traditionnels, qui respectent le rythme des animaux et la nature, la joie enfin de vivre et d’exercer son métier en famille. 


En effet, gambadent sur ses 78 hectares de champs et de prés ses volailles. Grâce à un climat favorable, été comme hiver, ses poulets/poulettes/pintades sont élevés en plein air. Ses volailles sont nourries principalement de céréales produites directement à la ferme ainsi que du maïs. Une alimentation très amidonnée qui permet d’avoir une volaille jaune très persillée.


gamme_de_produits_1 Volaille fermière


 


On s’engage à travailler traditionnellement et à fournir une qualité aux consommateurs. 


Ils sont trois à travailler dans la ferme et à s’occuper de la préparation des commandes, de l’élevage et de l’abattage. Chaque semaine, se sont six cents volailles et une centaine de pintades qui sont livrées.


Un producteur authentique qui défend à son tour la richesse du terroir et du savoir-faire traditionnel propre à sa famille.


En attendant qu’un jour, la prochaine génération prenne à son tour le relais de l’élevage de volaille de tradition. 


Marion Gordien



La ferme Tauzin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire